Maison en feu, une exposition de Jan Melka et David Ledoux

Crédit Studio Fontaine, Martial Schmeltz
Crédit Studio Fontaine, Martial Schmeltz

Construction, destruction, reconstruction, cycle sans fin de la vie et recyclage s’articulent autour de ces trois activités. « La Maison en Feu », c'est l'histoire d'une maison, créée à partir de bric-à-brac, d'idées de bricolage et de trouvailles chanceuses. C’est aussi la rencontre des esprits de Jan Melka et David Ledoux. Que se passe-t-il lorsque deux artistes s'affrontent pour échanger leurs inspirations : des étincelles jaillissent, une flamme s'empare et les formes se transforment.

La pratique de Jan Melka s’étend du dessin, de la peinture et de la sculpture pour capturer l’humanité dans une géométrie hypnotique de lignes, de couches et de constructions improbables. David Ledoux transforme les images en une sculpture de superpositions, de découpes et de pochoirs. Il ajoute et soustrait ce qu'il voit tout en le mettant en valeur et en le confrontant à une lumière ardente capturée à travers la performance, la photo et la vidéo. Ces prises de conscience déforment la nature de ses sujets. Il travaille souvent avec des maisons rendues de manière enfantine. Jan a commencé sa série Les Cabanes d’Urgence en 2019, créant des maisons avec des matériaux recyclés qui prennent leur propre vie pour devenir une sorte de seconde peau. David ajoute et soustrait sa vision de la performance pour capturer l'étincelle de la vie, équilibrée entre la création et l'oubli.

À travers leurs yeux, la maison devient une personne, vivante de ses propres émotions, réagissant à son environnement et à son entourage avec une flamme intérieure dévorante. Si cette maison est un corps alors le feu est son émotion, colérique, passionnée, aussi destructrice que reconstructrice, un individu réagissant au monde qu'il habite.

Dans cette œuvre, deux visions créatives se confondent. À travers un labyrinthe de peintures, de sculptures, de photographies et de conversations sur diverses géographies, la maison est incendiée, détruite, démontée et recréée. De leurs processus créatifs, inspirations et techniques respectifs, un terrain d’entente est trouvé et une construction artistique mêlant deux points de vue émerge. Inspirés les uns par les autres et profitant des expériences de chacun, la créativité individuelle est contournée pour une rencontre des esprits et des mondes.

La maison devient une obsession partagée, une étreinte. L'impermanence et la destruction promettent une renaissance.

Alors que cette œuvre explore les étapes suivies pour créer une œuvre, nous vivons les premières réflexions et discussions, accédons aux coulisses de la genèse d’une idée, ainsi qu’aux désirs, aux doutes et à la période d’attente que partagent les deux artistes alors qu’ils établissent un terrain d’entente. Et puis la maison brûle.

Il s’agit d’une exposition conçue comme une sorte de making of avec toutes les couches de la création, y compris la vidéo, mais aussi les dessins et travaux en cours, les assemblages, les manuscrits, les mises en page et les mini-films pour exposer comment prend forme une œuvre.

Dans un monde où le processus créatif disparaît trop souvent derrière le produit fini, Jan et David offrent une vision rare des routes tortueuses empruntées par l’art pour se manifester. La Maison en Feu unit destruction et reconstruction pour éclairer la vie dans l'art.

Maison en feu, une exposition de Jan Melka et David Ledoux
Du 15 juin au 13 juillet
Du jeudi au dimanche, de 14h à 19h.
Inscription ici

☕️ Galbi, la cantine de POUSH, vous accueille les jeudis et vendredis jusqu’à 21h, pour déjeuner, prendre une pause goûter ou boire un verre.